Se libérer des croyances limitantes

Et si à la fin de cet épisode, tu comprenais comment te libérer, changer, dissoudre ces croyances qui te limitent dans la vie.

ebook croyance
👆 Dissoudre tes croyances en cliquant sur le bouton 👆

Te libérer de tes croyances, ta prison mentale

Et si en écoutant cet épisode, tu découvrais que toutes les limites et contraintes que tu penses avoir sont fausses. Quand tes croyances te font du bien, autant les laisser en place sinon il est souhaitable de s’en libérer.

Malheureusement, certaines, très souvent inconscientes, t’enferment dans une vie bien moins épanouissante que celle que tu pourrais avoir.

Dans cet article/épisode, tu vas comprendre :

  • Comment identifier tes croyances ?
  • Et comment t’évader de cette prison mentale qu’elles t’ont créée ?

Imagine comment ta nouvelle réalité va être quand tu ressentiras des émotions que tu croyais impossible à ressentir et que tu t’autoriseras à réaliser des choses que tu ne te pensais pas être capable de faire.

Pense à récupérer l’ebook « croyances limitantes » (bouton plus haut)

Pourquoi se libérer, se débarrasser des croyances limitantes ?

Avoir des croyances, c’est être « accroché »

Je suis sur que tu te rappelles de cette histoire de Mohamed en saison1, cet éleveur nomade qui avait accroché un des ses chèvres avec une laisse invisible.

Sa chèvre y croyait tellement qu’au petit matin, elle n’avait pas pu s’en libérer. Elle se croyait réellement accroché.

Elle attendait donc que Mohamed la décroche, ce que lui n’avait pas fait. Dans ta vie, tu es aussi « accroché ».

Comment te libérer de ce que tu crois ?

C’est exactement pareil dans ta vie,  Tu n’oses pas faire des choses que tu crois impossibles à réaliser ou tu n’oses pas être une personne que tu ne penses pas pouvoir incarner.

Imagine que ton cerveau soit programmé avec tout un ensemble de programme,
Dans celui-ci, tu es :

Et si aujourd’hui, tu apprenais que tout ça c’est faux, c’est juste une construction de ton cerveau.

Tes croyances t’enferment dans le passé

Par le passé, tu as peut-être eu des difficultés à aller au contact des autres mais ça c’était avant.

Depuis tu as rencontré des personnes, accostés des inconnus dans la rue, mais ces informations-là, tu ne les as pas sélectionnées.

Même si ces exemples t’interpellent, tu te dis

Non, non, moi je suis vraiment comme ça, je suis vraiment cette personne timide ou peureuse

Dans le passé, tu as eu des discussions avec des gens qui ont gardé en tête que tu tenais tes positions.

Donc ils te traitent de ‘têtu’, mais tu as surement oublié toutes ces discussions où tu as changé d’avis et où tu as fait évoluer tes idées.

Tu as omis ces discussions car elles ne correspondait pas à ta croyance, que tu étais vraiment une personne têtue.

Peut-être même que des fois, tu as transformé la réalité qui t’entoure pour qu’elle s’ajuste à ce que tu crois de toi.

Deux types de croyances limitantes

Nos croyances « construites »

En fait, le monde est trop complexe pour qu’à chaque actions, à chaque pensées, à chaque seconde de ta vie, tu te poses des questions.

Donc tu essayes de l’organiser et tu te crée des sortes de règles, des croyances.

Les croyances « offertes »

A celle-là, tu peux ajouter les croyances que tu as intégrée à cause de cette domestication que l’on subit.

Ces phrases toutes faites, répétées maintes fois à l’école, dans ta famille, dans ton entreprise, que tu suis sans te questionner : 

  • Pour être en bonne santé, faut consulter un médecin !
  • Tu dois le respect aux personnes plus âgés,
  • Il ne faut pas trop laisser de liberté aux enfants sinon…

Toutes ces idées que tu considères vraies et qui modèlent ta réalité d’aujourd’hui.

Les croyances : comprendre un monde trop complexe

Les croyances sont des raccourcis alors pourquoi s’en libérer ?

Si tu veux te représenter ces croyances, tu peux imaginer que dans ton cerveau, il y a des chemins.

A chaque fois que tu bouges, tu passes par ces chemins mais aujourd’hui, je te propose d’en dessiner d’autres.

Croyances ressources versus croyances limitantes

je vais te donner un exemple:

La croyance de la réussite (ne pas s’en libérer !)

Tu réussis une fois, tu réussis deux fois, trois fois !

Tu enregistres ce chemin de la réussite dans ton cerveau et il devient une croyance, je réussis à chaque fois.

Celle-là est géniale car elle te porte vers l’action, tu vas toujours essayer et donc très souvent réussir.

La croyance de l’échec (s’en libérer !)

Malheureusement, notre cerveau a un fonctionnement particulier et qui souligne plus le négatif, donc tu as échoué, encore échoué, à nouveau échoué…

Et voilà un nouveau chemin de tracé, le chemin de l’échec : quand tu essayes, dorénavant tu échoueras tout le temps.

Notre expérience, ou notre environnement, crée cette croyance et tous les jours, tu ne fais que la confirmer, quand tu réussis tu oublies, tu omets mais quand tu loupes, tu te dis « j’ai encore échoué ».

Ces croyances continueront de te limiter si tu ne fais rien. Tu reprendras toujours le même chemin jusqu’au jour où tu en as marre d’échouer et dans ce cas, tu n’essayes même plus.

Pourquoi changer nos croyances ?

Imagine maintenant que tu passes par un autre chemin. Tu quittes la route, tu quittes la pollution et toutes ses voitures qui klaxonnent.

Tu prends sur la droite, un petit chemin en pleine nature, ou les oiseaux chantent, et ou la nature est magnifique.

Sur ce chemin là, cette nouvelle croyance, tu pourras ramasser des champignons, cueillir des fleurs,… Et faire tout ce dont tu as envie.

Veux-tu réellement modifier tes croyances ?

Quand je te dis ça, tu bifurques tout de suite mais c’est pas si simple.

Il faut avoir envie de dissoudre ces croyances, il est plus simple de penser que tu es et resteras toujours la même personne car tu connais tes réactions, tes comportements dans telles ou telles situations.

Alors que si tu décides de toucher à ces croyances, tu vas t’embarquer sur des chemins bien plus enrichissants et épanouissantes, mais que tu ne connais pas.

S’en libérer ou pas, inconfort ou incertitude ? 

Alors que choisis-tu ? Quand tu dissous tes croyances, tu changes ta réalité.

Toutes ces phrases fausses vont disparaitre de ton mental et laisser la place à des phrases bien plus portantes, où tes réelles ressources vont pouvoir s’exprimer.

Dissoudre les croyances et ne pas les détruire

Tu as remarqué que j’ai choisis le terme dissoudre et pas démolir ou détruire ?

En fait certaines croyances sont utiles et nécessaires, elles nous guident et nous permettent par exemple de ne pas prendre de risque dans une ruelle déserte et peu éclairée.

Pour les dissoudre, il faut être capable de les repérer, alors comment tu fais ça ?

Comment identifier ces croyances dont tu dois te libérer ?

Il y a plusieurs techniques pour que tu en prennes conscience.

Si tu étais en coaching avec moi

Certaines de tes paroles, ou de tes réactions pourraient me permettre de les identifier, de mettre le doigt dessus.

Puis de t’aider à les dissoudre par toi-même, mais seul, comment peux-tu faire ?

Te créer des phrases pour identifier ces idées qui te bloquent

Tu peux par exemple te créer des phases qui vont te permettre de les identifier
J’aimerais être … mais…

  • J’aimerais être en couple mais je ne fais pas confiance aux femmes,
    Je ne fais pas confiance aux femmes car elles sont toutes infidèles.
  • J’aimerais changer de travail mais je ne m’y épanouirai jamais. Je ne m’y épanouirai jamais car le travail est pénible, c’est normal !

On a deux belles croyances que j’ai extraites de l’ebook gratuit dont je t’ai parlé un peu plus tôt (le bouton plus haut).

Dites comme ça, ces croyances peuvent paraître anodines, mais leurs conséquences sont inestimables.

  • D’un coté un homme qui ne croit pas a la fidélité des femmes et donc va tout faire pour ne pas se mettre en couple. Il ne profitera jamais d’une relation amoureuse, ou alors va jouer avec les femmes comme il pense qu’elles feraient avec lui, avec la même conséquence.
  • De l’autre, une femme qui ne changera jamais de travail même si elle s’y ennuie car pour elle c’est normal, tous les jobs sont comme ça… Alors pourquoi changer ?

Ca peut être aussi :

  • Je voudrais faire X mais je suis incapable car je suis Y
  • Je désirerais être Y mais comme je ne peux pas faire X

Se libérer des croyances qui créent des réactions fortes

un second moyen d’identifier les tiennes, c’est de voir ce à quoi tu réagis ? Par exemple, un ami te dit

Je suis heureux, je viens de m’acheter une belle voiture

Tu ne réponds pas forcément mais tu réagis au fond de toi.

D’après toi, tu penses que le bonheur ne passe pas par le matériel. Est-ce que cette croyance est limitante ?

Non, si elle ne t’empêche pas d’acheter le nécessaire à ta vie. En plus, elle peut te porter vers une vie ou tu préfères être qu’avoir.

Lucie, qui n’a « aucune confiance » en elle

Un autre exemple plus concret, la semaine dernière j’échangeais avec Lucie.

Elle me dit « j’ai jamais confiance en moi » et que je lui réponds « Il en faut pour venir me voir ».

Elle réagit bizarrement, elle me regarde stupéfaite, ça dure quelques secondes !

Et puis elle se dit « Ouais, je suis quand même courageuse de vouloir avancer », et là la croyance a déjà perdu de son pouvoir.

Donc les réactions corporels sont souvent un bon indicateur de la présence de croyance.

Liste les phrases pleine de croyances pour t’en libérer: tous les, jamais, tout le temps,…

Liste toutes tes phrases avec des « Jamais », « tout le temps ».

Les phrases où tu exprimes une certitude, ou alors les phrases très vague du genre « on dit qu’il faut faire ça pour avoir ça »…

Et après, tu vois si elles te portent ou elles te limitent.

Après les avoir identifier, les dissoudre, les changer, enfin t’en libérer !

Alors maintenant que tu as mis le doigt dessus, comment tu les dissous ?

C’est là que ça se complique car ta réalité est basée dessus, tu t’es construit dessus.

Trouver des contre-exemples à ces croyances pour t’en libérer

Il est difficile de trouver des expériences pour les contredire et pourtant c’est une des clefs, il faut que tu arrives à comprendre qu’elles sont fausses.

  • En bretagne, il pleut tout le temps – SI tu arrives à te rappeler de quelques coups de soleil que tu as pris sur la plage à Quiberon, c’est gagné !
  • Je n’ai jamais réussi quoi que ce soit – Si tu repères deux succès dans ta vie, un examen, une promotion, un tricot magnifique, c’est gagné !
  • Personne ne tient compte de mon avis – si tu arrives à identifier deux ou trois décisions que tu as faites basculer avec tes idées, c’est gagné… !

Imagine la vie quand tu te dis je réussis tout ce que j’entreprends, ou quand je m’exprime mon avis est entendu, elle ne sera plus jamais la même.

Décadrer, surcadrer une croyance… Et s’en libérer !

Il y a d’autres techniques plus complexes comme le surcadrage.

C’est une technique que j’utilise en séance.

Par exemple : Tu me dis, je perds mes moyens quand je parle en public – Tu les perds tellement que tu ne sais plus qui tu as en face de toi – Non, ça je m’en rappelle – Tu les perds tellement que tu pars te cacher – Non quand même pas, je reste devant le public – Donc tu ne perds qu’une petite partie de tes moyens en fait ? – Oui, je rougis – C’est si gênant ? – Non en fait, en plus, c’est pas tout le temps…

En exagérant la croyance, la personne se rend compte qu’elle lui accorde bien trop d’importance ou qu’elle devient ridicule.

Parler pour transformer ses croyances

Bref, le langage est un outil très puissant contre ces croyances.
Quelques fois, il suffit juste de conscientiser ta croyance pour la dissoudre.

Tester une croyance contraire pour libérer celle qui te bloque

Une autre technique consisterait à te faire chercher une croyance contraire, donc ressource. L’idée est de te permettre de l’intégrer en te faisant vivre l’expérience.

Un autre exemple, reprenons Lucie et son problème de public, sa croyance contraire pourrait être :

En public, je suis la meilleure

Ok, et ça fait quoi alors ? – Bah je suis debout devant les gens, ils me regardent, mon teint est normal, je leur parle calmement, posément. Ils m’applaudissent, je me sens super bien – Et la salle est comment, elle est pleine… grande ? Ouais, je dirais 200 personnes – Et ça fait comment de se sentir aussi bien dans une conférence ? – C’est génial, j’adore !- Et c’est quand ta prochaine intervention ? – ET BIM…

Puis les remplacer par une nouvelle croyance (pour mieux s’en libérer)

Et quand tout ça s’est fini, tu peux remplacer celles disparues par des croyances ressources. Ces dernières vont t’ouvrir les portes d’une vie incroyablement riche.

Je t’explique tout ça en détail dans l’ebook gratuit et j’ai hâte que tu me fasses un retour après lecture.

Rappelle-toi que tu peux faire bien plus que tes comportements actuels.

Avant de me quitter, je te conseille de t’abonner à la newsBetter afin de recevoir encore plus de conseils et créer cette vie riche, épanouie et pleine de sens qui te donne envie. 

Et si tu veux aider ceux qui auraient besoin de découvrir ce contenu, tu peux me laisser un avis 5* et surtout un commentaire sur Apple Podcast ou Itunes.

N’hésite pas à me faire un retour, c’est avec grand plaisir que j’y répondrai. Bonne écoute et ou/bonne lecture ! C

Abonne-toi à la NewsBetter !