Comment éviter les regrets de fin de vie ?

La vie passe vite, et plus on avance dans l’age plus le temps, qui nous reste, semble court. On est constamment pris par la routine et par ce temps qui passe trop vite. Comment faire pour éviter les regrets de fin de vie ?

Après avoir repensé à l’exercice du rituel du lit de mort », l’exercice proposé par Robin Sharma dans l’épisode sur « Le moine qui vendit sa Ferrari », je me suis dit que l’on pourrait se projeter en fin de vie. Alors, on pourrait essayer d’identifier ce qui nous aurait fait défaut ou plus simplement quels sont les domaines où nous aurions aimé mieux faire. En prenant conscience de ces ‘échecs’, on pourrait alors corriger certains aspects de notre vie et ainsi vivre une vie plus riche, épanouissante et pleine de sens.

Tu imagines bien que d’autres y ont pensé et ont eu la bonne idée d’interviewer des personnes à l’aube de la fin. Voici quels sont les principaux regrets d’une personne en fin de vie : j’aurais dû…

  • Vivre ma vie, pas celle des autres.
  • Travailler moins.
  • Assumer mes sentiments.
  • Rester proche de mes amis.
  • M’accorder le droit au bonheur.

A partir de ces regrets, on peut donc définir des astuces pour les éviter et partir plus sereinement.

Vis ta propre vie

Derrière ce conseil, on pourrait entendre « J’ai toujours été en phase avec mes valeurs« .  Ta vie n’a pas été dictée par les autres, tu es volontairement sorti du moule que l’on t’a suggéré. Cette astuce fait référence au fait que trop souvent notre vie est dictée par des croyances qui nous limitent dans notre évolution. Elles sont issues de notre éducation, des idées véhiculées par notre société que l’on a considéré comme vraies car on nous les as tellement rabâchées. On en avait parlé dans l’épisode dédié aux « Quatre accords Toltèques » – la Domestication dont parlait Miguel Ruiz.

On se fait happer par la vie, sans avoir réussi à atteindre ses propres objectifs, ou avoir atteint ses propres rêves. Combien d’entre nous auraient avoir des carrières bien différentes de celles que nous avons aujourd’hui ? Parfaite transition pour le prochain regret majeur.

N’accorde pas trop d’importance à ton emploi

Aimez ce que vous faites et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie – CONFUCIUS

Cette astuce me fait penser à deux sujets: l’Ikigai et la gestion de son temps personnel.

L’ Ikigai

Comment trouver l’emploi qui t’épanouira et qui ne te donnera pas l’impression de travailler. C’est une méthode japonaise qui consiste à trouver l’intersection de ces 4 cercles:

  1. Ce pourquoi tu vibres ? ta passion (le flow)
  2. De quoi le monde a besoin ?
  3. Dans quoi es-tu compétent ?
  4. Pour quelles activités tu peux être payé ?

Je te présenterai ce concept très prochainement, mais sache que cette méthode est basée sur tes valeurs, qu’il faudra que tu définisses. En effet, définir ses valeurs est une étape indispensable pour mener à bien ce chantier  (Je sortirai bientôt une formation sur le sujet mais tu peux vérifier qu’elle n’est pas déjà disponible).

La gestion de son temps

Quel ratio de ton temps accordes-tu aux différentes sphères de ta vie:

  • Professionnel: Est-ce important de t’épuiser au travail pour cumuler un patrimoine et le léguer à tes enfants ? ou pour pouvoir te payer des vacances à l’autre bout du monde ?
  • Foyer: Désires-tu voir grandir tes enfants ? Veux-tu réellement vivre auprès de ta femme ?
  • Famille: Combien de temps veux-tu accorder à tes parents ? A ta famille proche ? Est-ce que les membres de ta famille ont de la valeur à tes yeux ?
  • Amis: On en reparlera dans une astuce dédiée dans ce même article.
  • Personnel: Combien t’accordes-tu de temps pour tes loisirs ? Pour tes activités personnelles ? Pour la solitude qui te permet d’avancer et de réfléchir ?

Assume tous tes sentiments

Ose t’exprimer

  • Pourquoi ne pas oser dire à un de ses collègues qu’il t’a blessé par une de ces paroles plutôt que d’avoir de la rancœur envers lui. En plus, cette rancœur représente le pire poison pour le cœur… Une double peine dont on a déjà parlée.
  • Pourquoi ne pas exprimer tes besoins à sa conjointe ?

Les conséquences des non-dits et des émotions freinées

Tous ces ressentiments, ces rancœurs, ces non-dits te frustrent, génèrent de l’anxiété, du stress. Tu vis alors dans le passé et tu t’interdis de vivre au moment présent et de ressentir des émotions positives.

Pourquoi ne pas plus en parler ? Dans notre société, on a souvent l’impression qu’il est plus simple de ressentir ou d’exprimer de la colère plutôt que de la joie (On nous prends alors pour un fou optimiste) ou même de la tristesse (on nous prend alors pour quelqu’un de faible, et nous-même avons l’impression de baisser la garde et de se mettre à ‘nu’).

Reste proche de tes amis

Nous sommes des êtres profondément sociaux, c’est à travers l’interactions que nous existons. Je tenais à te parler d’une expérience géniale: La plus riche et longue étude en psychosociologie (vidéos TED) qui a été menée a duré plus de 75 ans et a suivi plus de 700 hommes, et avait pour but de comprendre ce qui rendait réellement heureux.

  • Le résultat majeur est que les personnes qui vivent bien, longtemps et en forme ont des relations sociales riches, sincères et profondes. C’est dans l’interaction que l’on vit: on reçoit, on donne…
  • Cette astuce me fait aussi me poser la question du nombre d’amis : comment faire pour entretenir des relations dignes de ce nom avec + de 15/20 amis… On en parlera surement dans un futur article : Le minimalisme amical.

Accorde-toi le droit d’être heureux

On peut se poser les questions suivantes:

  • Quelles sont les bonnes habitudes à avoir pour prétendre à être épanoui, heureux ?
  • Au contraire, quels sont les comportements à éviter ? Quels sont les obstacles à une vie épanouissante ?

Une chose est sur, pour être heureux, il ne faut pas être dans la recherche systématique du bonheur ou des événements positifs sinon tu es frustré, agacé car tout ne se passe pas bien.

Je peux d’ores et déjà te rassurer : si aujourd’hui, tu n’es pas heureux, sache que cela se travaille, tu peux t’exercer tous les jours et je peux t’assurer qu’en me lisant aujourd’hui, tu travailles déjà ce sujet. Tu est déjà en train de réfléchir, tu te poses des questions et tu cherches à avancer dans le bon sens. Malheureusement, peu de gens savent que c’est un sujet qui se travaille et que tout le monde peut prétendre à une vie heureuse.

Sois conscient que tu es le maître de ta vie, c’est toi qui prends les décisions qui changeront ta vie, qui décide des personnes qui t’entourent, qui choisis les actions que tu réalises,…

Difficile de faire le tour d’un tel sujet en quelques lignes, mais je pense que ces sujets (la gestion du temps, le bonheur, les relations inter-personnelles,…) seront récurrents ici-même ou sur mon podcast.

Pour conclure,

Voilà donc les 5 idées que tu dois garder en tête pour que ta vie soit à la hauteur de tes espérances.

  1. Vis ta propre vie (et non, celle que l’on t’a assignée).
  2. N’accorde pas trop d’importance à ton emploi (Ou trouves-toi s’en un qui t’épanouira).
  3. Assume tous tes sentiments (Ouvre ton cœur et tu ne le regretteras pas).
  4. Reste proche de tes amis (Entoure-toi de personnes qui ont choisi le même chemin que toi)
  5. Et enfin, Accorde-toi le droit d’être heureux (C’est un droit universel auquel tout le monde peut prétendre !)

Un grand merci pour ton écoute et ta lecture. Avant de me quitter, je te conseille de :

N’hésite pas à me faire un retour, c’est avec grand plaisir que j’y répondrai. Bonne écoute !

Les épisodes que tu as peut-être loupés...

mes 40 ans
Comment travailler l'estime de soi
Se débarrasser des croyances limitantes
chuchotements
comment accéder au bonheur
Pourquoi la gratitude rend-elle heureux ?

Abonne-toi à la NewsBetter !