Comment définir ce que tu veux devenir ?

DRAFT ARTICLE

Si à la fin de cette épisode, tu coupes tout autour de toi, tu t’isoles, ne serait-ce que 10 minutes, tu remplis les 4 bulles dont je vais te parler, ta vie pourrait ne plus jamais être la même. Et il est même possible que tu entendes de certaines personnes de ton entourage « pardon, tu es ? »

la semaine dernière, je t’expliquais comment faciliter le déclic en dégommant certains peurs, fausses excuses, ou croyances que tu avais. Aujourd’hui, on arrête de niaiser comme disent mes auditeurs canadiens. En 15 minutes, je vais te montrer comment définir clairement ce que tu veux devenir dans la vie, ou plutôt ce que tu vas devenir dans la vie.
Cette vision que tu vas définir va te permettre d’identifier tes futures actions, qui peuvent être extrêmement simples mais qui vont tout changer. Préviens tes amis, tes enfants, ton supérieur, tes collaborateurs pour pas ne pas qu’ils s’inquiètent des profondes évolutions auxquelles ils doivent s’attendre.

Avant de finir de dégommer certains croyances, je voulais remercier flowerp974 qui doit nous venir de la réunion et avant de te lire son commentaire, ferme les yeux et mets ton casque, on part pour 15 secondes de spéléologie, et je peux te dire que rien qu’à son commentaire, Flower est descendue très très bas, et je suis convaincu que son exploration est loin d’être finie.

« Riche et Facile d’accès, Chaque épisode du podcast est une mine d’informations précieuses qui m’aident à améliorer beaucoup de choses dans mon quotidien. Les conseils sont très pratiques ce qui permet d’appliquer directement pour soi les astuces, et ne pas juste rester un surface (ce qui est malheureusement souvent le cas quand on parle de développement personnel).Bravo et merci Sylvain ! ».
Merci à toi Flower pour ce petit diamant que tu m’as taillé. j’aime bien ta notion de profondeur, la vie ne peut pas être géniale si on reste en surface, maintenant, je pense que tu peux sortir du tunnel, revenir vers la lumière et profiter à fond de la vie que tu es en train de te construire. Et je voulais finir par « Oté! In gro merssi po out’ ti komenter, i fé plézir. »

La semaine dernière, j’ai donc dégommé pas mal d’idée sur le temps, l’argent, la santé, le talent et enfin la responsabilité donc tu sais maintenant que Oser n’est pas réservé aux personnes qui ont un compte temps ou bancaire illimité et qui sont accompagnés par un magicien.
Je me suis aussi rendu compte qu’à cause de mes cheveux gris, je parle plus souvent des seniors qui pensent être trop âgés pour changer leur monde, mais j’oublie quelques fois les jeunes,
Donc oui, du haute de tes 20 ou 30 ans, tu peux construire de grandes choses, tu peux le faire et dans cet épisode, je vais te montrer comment.

Si tu as suivi mes conseils et tout écrit dans ton cahier, tu as aujourd’hui une fondation très solide pour y poser la suite, ce grand tipis, et tu comprendras dans quelques minutes pourquoi je te parle de ça.
Dans cet épisode, on va finir de consolider cette base en dégommant quelques autres idées limitantes et
on commencer par « c’est pas le bon moment »
Non, ça ne sert à rien d’attendre en pensant que demain, après demain, ou dans 6 mois, tu seras prêt à changer, c’est faux, tu ne le seras jamais. Ou plutôt tu l’es déjà !!
Mais tu vas peut-être devoir acquérir de nouveaux savoirs, suivre certains conseils, te remettre en question, mais pour faire ça, il n’y a pas de délai.
Combien de fois, j’entends cette phrase « là, c’est pas le bon moment mais bientôt »…. N’attends pas, fonce, arrête de te poser trop de questions, c’est en faisant que tout s’éclaircira

Une autre croyance « C’est pas réaliste, mon envie est folle »
Non, tout est réaliste, si tu l’as visualisé, c’est que c’est possible. le seul projet qui pourrait paraître difficilement réalisable serait peut-être le décollage vers une autre planète et encore.
Mais si tu veux monter ta boite, mieux manager ton équipe, apprendre à faire du youkoulélé, créer un réseau d’entraide dans ton quartier, proposer des cours de compassion dans l’école de tes enfants, permette à des gens autour de toi de découvrir une vie heureuse comme ce que je fais,… Tout est possible, tu as juste à le décider.

Oui, mais c’est pas certain que j’y arrive..
Non, tu ne peux pas être certain que ça va fonctionner. Toi, moi, nous ne connaissons pas Mme Irma, donc aucune idée si ton projet va être une grande réussite mais tout ce que tu dois savoir, c’est que tu auras grandi et acquis plein de nouvelles ressources, de nouveaux outils.
Et en plus, tu auras tenté !
Préfères-tu finir ta vie avec des remords ou des regrets ?
Je te conseillerai de te dire, aucun des deux !
Donc tu n’auras pas de regrets, car tu auras tenté… Et en plus tu n’auras pas de remord, car tout ce que tu feras sera en phase avec tes valeurs, tes principes et ta philosophie de vie.
Si tous les jours, tu vas dans un travail aux antipodes de tes valeurs, et que tu continues, jamais tu ne seras épanouie dans la vie et il ne te sera pas possible d’y trouver du sens, et dans ce cas, la promesse de mon podcast ne sera pas tenue, non pas à cause de ce que tu auras entendu, mais bien car tu n’auras pas oser.
Si tous les jours, tu grondes tes enfants pour tes broutilles, alors que tu sais vouloir être la maman ou le papa le plus bienveillants au monde, jamais tu ne seras épanouie dans la vie et jamais, il ne te sera pas possible d’y trouver du sens.

Maintenant que tu sais que tout est possible, vraiment, quelque soit ton age, tes revenus, ta santé, ton sexe, tes compétences, ton entourage …
Alors tu fais quoi ?

Malheureusement, si tu savais dans le passé combien de millions de personnes à travers le monde se sont posées cette question et puis elles se sont résignées à faire comme tout le monde.
Elles repartent le dos courbé, les bras ballants sur leur poste de travail, qui leur permettent de s’offrir des voyages au soleil, au ski, ou plein de belles chaussures qui vont leur prendre la tête le matin… mais impossible pour eux de se remplir d’épanouissement, de sens, de richesses relationnelles,…

Mais contrairement à eux, toi tu as un gentil jeune homme (et c’est mon podcast, je dis ce que je veux) qui te murmure dans les oreilles toutes les semaines que tu peux le faire. Donc je te répète avec beaucoup de bienveillance : tu fais quoi ? Que fais tu pour que ta vie devienne riche, épanouie et pleine de sens ?

Ensemble on va donc définir ta vision, la vision c’est tout simplement ce que tu veux être, oui on reste sur le verbe être et tu vas voir pourquoi.

Si tu veux faire un tour du monde,
en fait, on va reformuler avec « être » donc tu veux être un voyageur connaissant quelques pays,
mais vois plus grand ! tu veux être un voyageur ayant visité tous les pays
Si tu veux gravir l’Everest, tu veux être un grimpeur qui ajoute l’Everest dans son carnet d’escalade
(je ne sais pas si ça existe)
mais vois plus grand et comme ça tu ouvres encore plus de porte, enfin ici, tu t’offres encore plus de sommets car grimper l’Everest ou le Kilimandjaro, demande à quelque chose prêt, les mêmes compétences ou ressources…
Tu veux donc être un grimpeur de niveau mondial !

Plus tu vois grand, plus les options sont importantes, plus les chemins pour y arriver sont multiples,… Cette vision n’a pas besoin d’être très simple, tu va y accrocher des comportements, des actions, des ressources, des compétences,…. qui elles le seront et te permettront de passer à l’action.

Je pourrais me dire, je veux être un podcasteur inspiré et inspirant, mais pourquoi s’arrêter là ? Est-ce comme cela que je vais changer le monde ?
En fait, je veux être un conférencier international de la motivation à tout âge et encore mieux, je remplace le « veux » par « vais » je vais être un conférencier international qui va permettre à des milliers de gens de prendre conscience de leurs ressources.
Tu pourrais te dire, je veux être un exemple pour toute ma famille, mais pourquoi ne pas l’être pour le monde entier.
Laisse ton imagination décoller, voguer, s’envoler…
On va affiner ta vision au fil de l’épisode, sachant que celle-ci n ‘est pas figée, et je peux t’assurer qu’elle va évoluer…
Je ne sais pas si tu t’es rendu compte mais j’ai du me lever pour continuer à te parler.
Tu sens peut-être aussi des fourmillements dans les mains, des papillons dans la tête, mais si ce n’est pas encore le cas,
tu vas sentir cette énergie monter en toi, ton torse va se redresser, c’est comme si un fil allait tirer le sommet de ton crâne vers le ciel.
Si tu n’es pas encore convaincu, rappelle-toi, j’avais pour objectif d’aider une personne sur l’année, mais au bout de 6 mois, j’ai reçu plusieurs dizaines de courriers…
La seule limite n’est le ciel , la seule limite qui existe est celle que tu te crées! ou plutôt celle crée par tes pensées.

Quand on va continuer, tu risques de te dire, c’est pas si simple, c’est pas possible !!!
Si ça l’est…
Tu ne vas pas grimper l’Everest demain, ça c’est évident, mais pourquoi pas dans un 6 mois, je ne vais pas intervenir demain dans un colloque international à Los Angeles, mais pourquoi pas dans un an. why not ?

Prends une feuille tout de suite ou mieux, ce soir tu ré-écoutes l’épisode au calme avec toi-même). En attendant, tu peux fermer les yeux et visualiser cette feuille dans ta tête, OK
Cette feuille, Elle est de quelle forme ? Je te conseille de ne répondre pas à voix haute si tu es dans les transports hein ! A4, çà ma va…
Elle est top, tu peux même y ajouter un fond coloré histoire de rajouter un peu de peps..
En haut à gauche, tu notes ton prénom ou ton pseudo si tu veux… ou un dessin qui te représente
ou peut-être même le prénom que tu aurais aimé porter.

Tu descends un peu et puis, tu notes au milieu « Voici ma vision ! » Tu peux mettre un cœur, un tiret, une fusée, un bateau… Tout ce que tu veux
Puis Tu descend encore un peu et tu fais 4 bulles sur la même ligne, une bulle Famille, une autre Amis, la suivante Pro et enfin la dernière,Perso… Tu peux utiliser l’ordre que tu veux
Tu peux faire un carré ou un losange, si tu préfères, un nuage, oui aussi
Tu vas tirer un trait de chaque bulle, nuage, carré,… auquel tu vas accrocher encore 3 bulles (tu pourrais en faire 10 mais c’est pas souhaitable car il faut rester focus sur les objectifs majeurs).
Et puis tu tires à nouveau 3 ou 4 traits….

Donc on se retrouve avec 4 bulles mères, 3 bulles filles (12 bulles) desquelles partent pas mal de traits.

Il n’y a rien de compliqué à créer cette structure, qui me fait penser à un tente d’indien, d’où le tipi du début de l’épisode, mais si tu veux, dans la newsbetter de Jeudi, je t’enverrai un brouillon que tu pourras remplir.

Maintenant, ou après l’épisode, tu vas remplir ce document. Je te donne un exemple
Dans la bulle famille – Tu peux remplir une des bulles avec « je veux être être un parent bienveillant » ou plutôt, lache-toi « Je suis le parent le plus bienveillant au monde »
et on va remplir un des traits, en se posant la question « Que fais le parent le plus bienveillant au monde ? »
– Il parle toujours sans violence à ses enfants, donc sur le trait que tu as tiré de cette bulle, tu peux noter « Je lis les quatre accords toltèque » – et ça c’est un sous-objectif très concret sur lequel tu vas avancer.
Tu aurais pu aussi dire « J’apprends à mon enfant à identifier ses propres ressources » et dans ce cas, tu peux par exemple te former en pédagogie montessouri.

Dans ta vie de tous les jours, il te suffira alors de définir des actions pour remplir tes objectifs, par exemple, pour les ressources, tu peux expliquer le contenu de mon épisode sur la gestion des réactions à ton enfant, rappelle-toi l’épisode 3.

Je t’ai entendu, ça peut pas être si simple, Tu as raison, ça c’est la théorie, si jamais Tu n’écoute jamais cet épisode 3 ou que tu n’ouvres jamais ce livre « les accords », tu n’auras jamais mis en pratique et ta vie ne bougera pas.

Jeudi, je t’enverrai un exemple de vision pour t’aider à remplir la tienne. Mais attention, cette représentation n’est pas figée, elle va évoluer, en fonction du contexte de ta vie, de l’évolution de tes envies, de tes besoins, de l’énergie que tu auras…
et de toutes les nouvelles compétences et ressources que tu vas acquérir.
Tu as du remarquer que j’ai pas parlé beaucoup de cabane, cette idée m’a traversé l’esprit la semaine dernière mais impossible de la retrouver dans mon cerveau,
mais on a quand même pas mal voyagé encore cette semaine: spéléologie, escalade, écriture…
J’espère que tu as aimé, et si c’est le cas, tu sais que sûrement certains de tes amis pourraient ressentir cette même énergie.
Et je suis certains que tu n’as qu’une envie tout de suite, c’est de poser ton smartphone, de le mettre en mode avion pour ouvrir ton cahier et dessiner toutes ces bulles !! Let’s GO , faut que je m’entraîne pour LA next year !
Je te souhaite une très belle semaine, et franchement, j’espère que tu as pris autant de plaisir et que tu as senti cette belle énergie monter en toi.

A jeudi ! Prends bien soin de toi !

Je te conseille aussi de :

Tu peux aussi me laisser un avis 5* et surtout un commentaire sur Apple Podcast ou Itunes.

N’hésite pas à me faire un retour, c’est avec grand plaisir que j’y répondrai. Bonne écoute et ou/bonne lecture ! 

Les épisodes que tu as peut-être loupés...

L'écriture pour mieux dormir et se décharger mentalement
chuchotements

Abonne-toi à la NewsBetter !