Eviter l'amour pour ne pas être déçu, ou rechercher l'amour pour se remplir de l’extérieur ?

Pourquoi tu ne dois pas éviter ou rechercher l'amour à tout prix ?

A la fin de l’écoute ou de la lecture, tu sauras pourquoi il est important de ne pas éviter ou rechercher l’amour trop activement. Attention, mon contenu est prévu pour être plus écouté que lu, donc je te conseille de mettre ton casque 😉 . Ci-dessous une transcription brute de l’épisode:

Dans cet article, on va donc répondre à « Pourquoi tu ne dois pas éviter ou rechercher l’amour à tout prix ? »
En effet, les gens qui sont dépendants de l’amour ou de l’affection des autres et ceux qui l’évitent à tout prix, n’arriveront jamais à être heureux.

Sur le papier, ça parait pourtant pas mal

D’un coté, des personnes qui ne seront jamais déçues par les autres car ils ne créent aucune relation affective ou amoureuse. De l’autre, des personnes qui cherchent à être extrêmement entourées ayant ainsi un grand réconfort affectif et social.

Mais alors pourquoi éviter ou rechercher l’amour rend malheureux ?

A la fin de cet article, tu sauras si ta recherche de l’amour et des liens sociaux est équilibrée ou si tu penches vers un des caractères dont je vais te parler. Dans ce cas, tu auras l’opportunité de te questionner pour trouver le meilleur équilibre et ainsi poursuivre ton chemin vers un plein épanouissement personnel.

Ceux qui ont ce comportement « Rechercher l’amour à tout prix »

Nous sommes des êtres sociaux donc ça parait bien !

logiquement, tu pourrais te dire que c’est une bonne chose et qu’ils vont arriver à être heureux car ils vont se nourrir de beaucoup d’interactions.

Une faible estime d’eux-mêmes qui les pousse à rechercher…

Très souvent, ces personnes ont connu des environnements parentaux problématiques. En effet, leurs parents ne leur ont pas permis de se fonder une bonne estime d’eux-même. Si ce sujet t’intéresse et que tu viens de commencer à me lire, je te conseille vraiment l’épisode 9 sur le fondement de l’estime de soi.
Ces personnes pallient ce manque d’amour envers eux-mêmes, en essayant de se remplir de l’extérieur. Ou plutôt par l’extérieur, par les personnes qu’ils côtoient ou qu’ils rencontrent.

Ils deviennent dépendants des autres et ont peur de la solitude

la conséquence est que ces gens seront toujours extrêmement dépendants aux autres.
Pour eux, la solitude est considérée comme un danger qu’il évite à tout prix car elles n’ont pas l’impression de pouvoir vivre sans l’amour des autres et donc ont besoin de s’entourer, et c’est là le principal problème.

A force de rechercher l’amour, certains s’oublient dans l’équation

elles s’oublient en voulant être comme les autres, en…
Faisant comme les autres,
Adoptant les comportements des autres,
Oubliant toute leur singularité.

Je suis différent de toi même si nous partageons surement beaucoup de valeurs.
Tu es différents de moi, mais tu es aussi différent des gens que tu côtoies.
Et ça, ces personnes ne l’ont pas compris et donc oublient leur vrai identité.

La psychologie positive a prouvé qu’entre entouré c’est mieux !

Donc oui, c’est bien d’être entouré, et des études en psychologie positive ont prouvé que le bonheur partagé fait ressentir deux fois plus de bien être.

Entouré pour accueillir une réussite

Par exemple, si tu avais été seule devant tes résultats au bac, le plaisir que tu aurais ressenti aurait été bien inférieur à celui que tu aurais pu avoir entouré par tes amis.

C’est aussi pour cela, que les personnes qui ont droit à des cérémonies de remise des diplômes s’en rappellent toute leur vie.

Et j’aime bien prendre comme exemple, mon film préféré into the wild, la phrase mythique du film « Hapyness only exists if shared  » – Le bonheur n’existe que s’il est partagé ».

La tristesse est moins difficile quand elle est partagée

Ces mêmes études ont prouvé que si tu es triste et seule pour assumer un épreuve difficile, la tristesse ressentie est deux fois supérieure à celle que tu aurais ressentie en étant accompagnée.
En fait, nous avions déjà abordé ce point sur les épisodes de la résilience et le besoin d’avoir des relations profondes et vraies pour traverser les tempêtes de la vie.

Ne pas s’oublier en s’entourant

Les gens qui recherchent à être trop entourés, oublient leur essence, leur besoin, leur avis.
Pour entrer dans un groupe, ils seraient prêts à bafouer leurs valeurs. Donc pensant devenir heureux en s’entourant, ces individus s’oublient et se déconnectent d’eux-mêmes. Sans le savoir, ils prennent un aller simple pour le malheur.
Et bien sur ces mêmes personnes souffrent beaucoup du regard des autres. Rappelle-toi, la comparaison à l’autres est un des pires ennemis de l’épanouissement. Dans cet épisode, je t’expliquais qu’il est important de savoir pourquoi gagner dans le match de la comparaison à l’autre est impossible !

Quels sont les autres problèmes à être une personne ayant autant besoin d’amour ?

A force de rechercher l’amour, elle s’en écarte !

En fait, plus ces personnes essayent d’attirer l’amour, plus elles sont exclues ou en tout cas considérées moins attirantes.  Par défaut, l’humain est plus attiré par quelque chose de difficile à obtenir que le contraire.
C’est le biais de rareté, encore un de nombreux bugs mentaux dont nous souffrons. Si tu sais que c’est la dernière chance d’obtenir quelque chose, tu vas te jeter dessus. Pourquoi ? Tu vas simplement considérer que c’est une opportunité à ne pas louper.
C’est aussi pour cela, que souvent, les gens accompagnés ont plus de succès, attirent plus, que quand ils étaient célibataires, seuls à la recherche de l’amour.

Eviter la peur d’être rejeté !

Un autre argument pour éviter de rechercher à tout prix l’amour est leur peur d’être rejetées, souvent proportionnel à leur envie d’être aimé. Le rejet est vécu d’une manière horrible.
Elles sont tellement dépendantes que dès qu’elle perdent leur nourriture affective, elles sont affamées, elles se sentent vides, incomplètes et donc elles le vivent très mal. Et en parallèle de cette peur, elles en deviennent jalouses et possessives à cause de cette peur de l’abandon

Cette recherche de l’amour rend faible et dépendant

Ce comportement de recherche d’affection non raisonné rend faible et dépendant car ces personnes vont attirer des personnes à l’opposé d’elles-mêmes.
Elles attirent des personnes fortes et indépendantes et donc qui vont les faire souffrir. Elles, recherchent la présence et le soutien, alors que les personnes à qui elles vont s’attacher cherchent l’indépendance.

Ce qui crée des relations complètement déséquilibrées et qui ne génèrent aucun épanouissement.

Mais alors pourquoi les solitaires sont encore plus malheureux que ces personnes addicts à l’amour ou à cette accumulation d’affection ?

Pourquoi ne pas « éviter » l’amour ? 

Sur le papier, cela parait bien, tu peux imaginer une belle nana qui semble détachée de tout, qui consomme les hommes plus qu’elles ne les aiment. Ou alors tu peux imaginer son équivalent masculin, un beau ténébreux, les cheveux aux vents sur sa Harley, avide d’aventure et n’ayant aucune attache.

Mais alors qu’est ce qui cloche ?

En théorie, des personnes autonomes et libres de toutes attaches sentimentales et amicales, ça sonne plutôt bien.

Pourtant la solitude est indispensable

Ces personnes sont très solitaires, or la solitude est une chose indispensable dans la vie, c’est un moment pour se reconnecter à soi, pour cultiver son attention, sa créativité et potentiellement trouvant des solutions aux difficultés rencontrées.
mais alors où est-ce que ça cloche ?

Absence de résilience à force d’éviter l’attachement

Tu sais déjà que pour être résilient, il faut être entouré, alors oui ces personnes ont su et du développer des stratégies pour être plus solides, plus efficaces, plus autonomes mais le sont-elles vraiment ?
Le chêne avait un tronc bien plus épais que le roseau mais pourtant, il a cassé !

Sans interaction, ces personnes sont incomplètes

En penchant du coté extrême de la solitude, ces personnes, en fait, oublient l’essence de leur être car elles laissent de coté ce besoin d’adhésion,et d’appartenance à un groupe.

Pour prendre une image, je te laisse imaginer ce que serait
Un arbre sans ces feuilles
Une moto sans ses roues,
Une maison sans son toit…

Ces personnes ne donnent jamais voulant éviter toutes interactions

Comme ces gens demandent moins d’aide, ils ont tendance à ne jamais en offrir, et donc ne profitent pas du bonheur qu’apporte le don.
Alors oui ce ne sont pas des preneurs, ces gens qui utilisent les autres, mais ce ne sont pas non plus des donneurs. Ils n’interagissent pas avec les autres et donc ne profite pas de l’épanouissement que cela apporte.

Et malheureusement, il est rarement possible de s’auto-suffire et comme ces personnes ne demandent jamais, comme je viens de le dire, elles peuvent se retrouver très souvent dans des situations difficiles desquelles elles se seraient sorties facilement si elles avait été épaulées ?

Ces personnes sont très méfiantes

Quand on est une personne qui évite toutes formes d’attachement, on tombe rapidement du coté méfiant, car l’humain a tendance à craindre ce qu’il ne connait pas, et la méfiance. On le verra dans un prochain épisode que la méfiance est aussi un grand ennemi du bonheur, ou un ami du malheur.
Si l’on pense que le monde nous en veut, alors tout est vécu comme un combat, comme une injustice…. Et dans les cas extrêmes, on développe même une paranoïa.

Mais alors que faire ?

T’es bien gentil Sylvain mais alors
Il ne faut pas trop aimer car ça rend dépendant et on s’oublie dans l’équation
Il ne faut pas trop éviter le rapprochement à l’autre, sinon on est triste et isolé fâce aux difficultés de la vie ?

Alors comment on fait ? C’est quoi le bon dosage ?

Comme d’habitude on recherche ce savant équilibre entre trop attendre des autres et rien n’en attendre. Il s’agit donc de trouver l’équilibre entre

Aimer de façon aveugle et être insensible à l’amour
Ne rien faire seul et ne jamais demander d’aide
Faire comme les autres pour adhérer et adopter une attitude rebelle juste pour s’écarter du groupe.

Travail ton estime de toi !

Le principal conseil que j’aurais envie de te donner, si jamais tu t’es reconnu dans une de ces descriptions, c’est de travailler ton estime de soi. Ce travail te permettra de palier le manque de cette éducation qui aurait du te permettre d’acquérir cette confiance, cette connaissance de toi-même, cette capacité à t’affirmer et donc à savoir où placer le curseur dans les relations à l’autre.

En vouloir à ses parents ?

Alors doit-on en vouloir à ses parents ? C’est une très bonne question à laquelle je répondrai dans un prochain épisode. Mais rappelle-toi que le passé est passé, mais dés aujourd’hui, dans le présent, tu peux travailler par toi-même cet estime de toi alors allez passe à l’action !
Ma formation gratuite est toujours disponible sur le sujet et elle pourrait beaucoup t’y aider.

Dans la newsbetter de jeudi, je te parlerai de l’auto-compassion, un formidable outil qui peut aider à trouver cet équilibre. 

Je te conseille aussi de t’ abonner à mon podcast via ton lecteur afin que tu ne loupes aucun futur épisode, 
à la newsBetter afin de recevoir mes conseils sur ces différents thèmes jeudi prochain (Tous les jeudis, j’envoie un mail pour enrichir l’épisode du mardi matin)
et tu peux aussi me laisser un avis 5* et surtout un commentaire sur Apple Podcast ou Itunes.

N’hésite pas à me faire un retour, c’est avec grand plaisir que j’y répondrai. Bonne écoute et ou/bonne lecture ! C

Les épisodes que tu as peut-être loupés...

Le podcast dépasse-toi !
L'écriture pour mieux dormir et se décharger mentalement
Addiction digitale

Abonne-toi à la NewsBetter !